Stock épuisé.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Loos-en-Gohelle

  

Reportage vidéo

Article Loos-en-Gohelle

Informations sur Loos-en-Gohelle

 

 

reportage vidéo

Haut de page  


Grand reportage villes durables - Loos-en-Gohelle par ALLIANTIS

  

"loos-en-gohelle : la résilience d'un territoire"

Haut de page 

 

Article de Dominique Pialot, 12 juillet 2013

 

Avec les interviews de :

- Jean-François Caron, Conseiller régional Nord-Pas-de-Calais, Président de la commission transformation écologique et sociale de la région, Maire (EELV) de Loos-en-Gohelle 

Frédéric Deram, responsable des Apprentis d'Auteuil pour le Nord-Pas-de-Calais 

Cyria Emelianoff, Maître de conférences en géographie, aménagement et urbanisme à l’Université du Maine

- Christian Traisnel, Directeur général du CD2E 

 

 

Au sein du bassin minier marqué par une histoire industrielle, économique et sociale lourde, la récente classification de ses terrils miniers par l’Unesco marque pour la ville une étape importante dans la dynamique de renaissance impulsée par son maire depuis 10 ans autour des éco-activités.

« Dans le bassin minier, le développement durable sert de socle à de belles initiatives en redynamisant les acteurs autour de partenariats public/privé et en redonnant fierté, sens et cohésion sociale aux habitants. » Par ces mots, c’est notamment l’exemple de Loos-en-Gohelle qu’évoque Cyria Emelianoff, professeur en aménagement et urbanisme à l’Université du Maine (Angers). Lire la suite

 

informations sur loos-en-gohelle

Haut de page 

Loos-en-Gohelle est une commune française à l’Histoire atypique. Son nom tout d’abord, il ne fût définitivement acté qu’en 1937. En effet, s’il a été fixé sur les actes publics sous la forme de Loos en 1791, c’est en 1937, pour éviter les confusions avec Loos-lez-Lille, que le nom de la Gohelle, ancienne région où la commune est située, lui a été adjoint. Son bâti ensuite, quatre fois détruite, au cours des siècles passés (1213, 1303, 1513, 1648), la commune fut une nouvelle fois anéantie durant la première guerre mondiale en 1915 ; pas une construction, pas même un arbre n’avait échappé au pilonnage d’artillerie. Loos a donc toujours développé l’art de se reconstruire, d’où son symbole, le Phénix inscrit sur son blason. A chaque fois, Loos a su se reconstruire en adoptant les avancés de son temps, c’est cet avantage qui lui permet aujourd’hui d’être une ville exemplaire dans la logique de développement durable. Lire la suite

 

  • Liens
  • Contact
  • Nous rejoindre
  • Mentions légales