Stock épuisé.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Rubrique Urgences climatiques

 

La crise climatique s’aggrave et s’accélère, bien des faits et chiffres en attestent :

 

- Deux Européens sur trois seront probablement affectés à la fin du siècle par des catastrophes liées au climat, selon une étude scientifique publiée le 4 août 2017  par le Lancet Planetary Health. Plus de 150 000 Européens, soit cinquante fois plus qu’aujourd’hui, pourraient décéder d’ici 2100 en raison d’événements climatiques extrêmes si rien n’est fait pour endiguer la hausse des températures, estiment des scientifiques.

- L'humanité puise dans les réserves de la planète depuis le 2 août 2017. Les ressources que la Terre peut produire en une année ont été épuisées, selon Global Footprint Network. Des solutions existent toutefois pour inverser la tendance.

 

- Un nouveau rapport de la coalition d'ONG Alliance pour l'environnement et la santé (HEAL) démontre que les subventions aux énergies fossiles entraînent des effets sanitaires qui finalement coûtent beaucoup plus aux Etats. Les pays du G20 subventionnent encore les énergies fossiles à hauteur de 416 milliards d'euros selon l'Overseas Development Institute. Mais selon l'étude de HEAL publiée le 27 juillet dernier, les Etats dépensent six fois plus pour contrer les effets sanitaires dus à l'utilisation d'énergie fossile.

 

- Une étude internationale de juillet 2017, publiée par Nature Climate Change, estime que le réchauffement est plus avancé que prévu. Conséquence : nous devons impérativement émettre moins de carbone que prévu si nous voulons toujours stabiliser le réchauffement à 2 °C. Dans le même temps, l’étude prédit une réduction globale des budgets carbone.

 

- Au moins 200 personnes ont été tuées en 2016 à travers le monde pour avoir défendu l’environnement, selon le rapport annuel de l’association Global Witness publié jeudi 13 juillet. Il s’agit de l’année la plus meurtrière pour les militants écologistes. Au premier rang de ce sombre classement, le Brésil (49 morts), la Colombie (37), les Philippines (28) et l’Inde (16). Outre un plus grand nombre de morts qu’en 2015 (185 morts), Global Witness fait état d’une extension, avec 24 pays touchés en 2016 contre 16 en 2015.

 

- C’est un énième cri d’alarme que poussent les scientifiques. Dans un long article, que publie le en juillet 2017 dans Earth System Dynamics, 15 climatologues de renom (dont la française Valérie Masson-Delmotte) nous rappellent une vérité qui dérange. Nous ne sommes pas du tout sur la voie de la stabilisation du réchauffement. C’est même tout le contraire. Pour les 15 scientifiques, point de salut climatique hors l’aspiration du CO2 superflu de l’atmosphère. Une idée déjà inscrite dans l’accord de Paris.

 

- On sait que les pays du Sud sont particulièrement exposés au changement climatique. Mais les superpuissances du nord, comme les États-Unis ne seraient pas épargnées. Des universitaires américains estiment que les pertes de revenu pourraient atteindre 20% du PIB dans la région du golfe du Mexique.

 

- Des chercheurs de l’université des sciences agroalimentaires de Floride ont reçu une bourse de 733 000 euros pour développer une vache adaptée au réchauffement climatique. Pour cela, ils comptent étudier les particularités génétiques de la race Brangus, naturellement résistante aux fortes chaleurs. Puis ils utiliseront la technique d’édition génomique, CISPR-CAS9, pour les exprimer chez d’autres bovins.

 

  • Liens
  • Contact
  • Nous rejoindre
  • Mentions légales